2018



  • CAPCOURS centre agréé  TOEIC, Bright Language, Pipplet, TOSA...
  • Un code CPF unique 164617 pour les formations informatiques et digitales (TOSA)
  • Un code CPF unique 221768 pour les formations en langues : anglais, français, allemand, neerlandais, espagnol, italien, russe, arabe (PIPPLET) 


Résultat de recherche d'images pour 'image facebook'   Résultat de recherche d'images pour 'image twitter'   Résultat de recherche d'images pour 'image google+'


 

    


Découvrez le CPF
Vous êtes salarié ou demandeurs d’emploi et vous souhaitez vous former : Découvrez le CPF !

En savoir +

Plan de formation
Contactez-nous pour votre plan de formation entreprise

En savoir +





La démarche du bilan de compétences

  Le bilan de compétences permet à chacun d’analyser ses compétences professionnelles et personnelles, ses aptitudes et ses motivations en appui d’un projet d’évolution professionnelle et, le cas échéant, de formation.Il peut être mobilisé :

- soit à l’initiative de la personne active engagée dans une démarche d’évolution professionnelle ;
- soit à l’initiative du salarié dans le cadre d’un congé spécifique (le congé de bilan de compétences) ;
- soit sur proposition de l’employeur et avec l’accord du salarié, dans le cadre du plan de formation de l’entreprise.

 

Qui peut bénéficier d'un bilan de compétences ?

Toute personne active, notamment :

  • Les salariés du secteur privé, en contrat à durée indéterminée ou déterminée ;
  • Les salariés du secteur public (fonctionnaires, agents non titulaires…).
  • Quels sont les objectifs du bilan de compétences ?

Le bilan de compétences doit permettre à son bénéficiaire :
  • d’analyser ses aptitudes, ses compétences personnelles et professionnelles, ses motivations ;
  • de préparer sa mobilité professionnelle ;
  • d’utiliser ses atouts comme un instrument de négociation pour un emploi, une formation ou une évolution de carrière.

Le bilan de compétences n’est jamais « prescrit ». Sa réalisation repose sur l’engagement volontaire et autonome de la personne, dans les configurations suivantes. Le conseil en évolution professionnelle (personne active, quels que soient son statut, son âge, sa situation). Dans le cadre d’un conseil en évolution professionnelle (CEP), les attentes formulées à l’égard du bilan sont définies conjointement par le bénéficiaire et son conseiller CEP, en lien avec le prestataire externe.
Les conclusions du travail accompli avec le prestataire, à l’exclusion des éléments personnels ayant conduits à ces conclusions, sont communiquées au conseiller-référent CEP qui accompagne le bénéficiaire dans sa démarche d’évolution professionnelle.

La transmission des conclusions du bilan des compétences au conseiller – référent est rendu possible dans la mesure où :

  • Le conseil en évolution professionnelle est délivré dans un espace neutre, hors de l’entreprise ;
  • Le conseiller – référent CEP est soumis à l’obligation de discrétion professionnelle (les informations personnelles qui lui sont confiées dans l’exercice de ses fonctions ne peuvent être divulguées) ;
  • Le bilan de compétences est étroitement lié au travail réalisé par le bénéficiaire et son conseiller CEP sur son projet d’évolution professionnelle.

Quelles sont les conditions d’accès ?

Le salarié justifiant d’au moins cinq années d’activité salariée dont 12 mois dans l’entreprise, peut demander une autorisation d’absence d’une durée maximale de 24 heures à son employeur pour réaliser un bilan de compétences.

A quel moment est réalisé le bilan de compétences ?

Le congé de bilan de compétences peut être réalisé « hors temps de travail » ou « sur le temps de travail ».

Quand faut-il demander l’autorisation de l’employeur ?

Salarié, si vous souhaitez réaliser le bilan de compétences sur le temps de travail, il vous appartient de demander à votre employeur une autorisation d’absence qui ne pourra en aucun cas excéder 24 heures, consécutives ou non.
La demande écrite du congé doit indiquer les dates et la durée du bilan de compétences, ainsi que la dénomination de l’organisme prestataire.
Elle est transmise à l’employeur au plus tard 60 jours avant le début du bilan de compétences. Dans les 30 jours suivant la réception de la demande, l’employeur doit faire connaître par écrit à l’intéressé son accord, ou les raisons de service motivant le report de l’autorisation d’absence.
Ce report ne peut excéder 6 mois.

A qui adresser une demande de prise en charge ?

Le salarié bénéficiaire d’un congé de bilan de compétences peut présenter une demande de prise en charge des dépenses afférentes à ce congé à l’organisme collecteur auquel l’employeur verse la contribution destinée au financement des congés individuels de formation (CIF).

L’organisme collecteur est susceptible de refuser le financement du congé, notamment lorsque les demandes de prise en charge ne peuvent être toutes simultanément satisfaites, ou lorsque l’organisme chargé de la réalisation de ce bilan de compétences ne figure pas sur la liste arrêtée par l’organisme paritaire.

Lorsque le bilan de compétences est réalisé sur le temps de travail, quels sont mes droits ?

Un droit à rémunération : la rémunération est égale à celle que vous auriez perçue si vous étiez resté à votre poste de travail, dans la limite de 24 heures. Elle vous est versée par votre employeur, lequel est remboursé par l’organisme collecteur.
Par ailleurs, le congé de bilan de compétences est assimilé à une période de travail pour la détermination des droits des salariés en matière de congé payé annuel et sa durée est comptabilisée pour le calcul de leur ancienneté.

Quelles sont les conditions de réalisation du bilan de compétences ?

La réalisation du bilan est subordonnée à la signature d’une convention par le salarié, l’organisme prestataire de bilan et l’organisme paritaire agréé au titre du congé individuel de formation (OPACIF).

Existe – t’-il un délai de carence entre deux bilans de compétences ?

Oui, un travailleur ayant bénéficié d’une autorisation d’absence pour effectuer un bilan de compétences, ne peut prétendre, dans la même entreprise, au bénéfice d’une nouvelle autorisation d’absence dans le même but, avant l’expiration d’un délai de franchise de 5 ans.

Source : http://travail-emploi.gouv.fr/formation-professionnelle/formation-professionnelle-des-salaries/article/le-bilan-de-competences




Pour bénéficier d’un devis gratuit sur la formation profesionnelle de votre choix, n’attendez plus

> CLIQUEZ ICI
Cap Cours répond à votre demande de formation partout en France



Nos formateurs interviennent sur toute la France, à domicile ou sur votre lieu de travail.
Création de site internet: Cianeo